Site MEG

 

accolade  Un cursus multidisciplinaire

 


En 1984, les Professeurs Joël Silber, Michel Volovitch et Joël Aghion ont créé la Maîtrise de Biologie et Génétique Appliquée (BGA), dont les atouts étaient les promotions d’étudiants motivés à effectifs restreints, un suivi personnalisé de ces étudiants, un contenu scientifique et des aspects pédagogiques en constante évolution.

Cette formation est ensuite devenue le Magistère Européen de Génétique, sous la direction du Pr Joël Silber, lequel a développé la formation internationale et un étroit partenariat avec l’Université Paris-Descartes.

Cet état d’esprit est désormais poursuivi par les enseignants ayant désormais la responsabilité de ce cursus, le Pr Alain Zider pour le Master de Génétique, les Pr Jonathan Weitzman et Jan Sap pour le Magistère Européen de Génétique.


Une formation scientifique multidisciplinaire

  • Une formation de pointe en Génétique : Le Magistère est un cursus d’excellence qui permet chaque année la formation d’étudiants scientifiques et médecins. Le Magistère a pour vocation d’être un des rares cursus spécialisés dans le domaine de la Génétique, dans lequel nombre d’aspects théoriques et méthodologiques sont abordés (génétique humaine, génétique des populations, génomique, épigénétique, génétique multifactorielle, génétique du développement, etc...). Ces enseignements sont effectués en L3 et M1 par des enseignants-chercheurs spécialisés dans ces domaines, des chercheurs hautement renommés issus d’Instituts partenaires d’Ile de France et intervenant majoritairement au M2, avec une volonté affichée d’enseigner à la fois des connaissances de base, mais aussi les concepts et approches techniques de pointe.
  • Une formation étendue : La génétique est également un outil pour analyser de nombreux phénomènes biologiques. La formation inclut par conséquent des connaissances multidisciplinaires en sciences de la vie : biologie moléculaire, oncogenèse, développement, biologie cellulaire, immunologie, neurosciences, vieillissement, microbiologie, etc..
  • Une formation personnalisée : les UE obligatoires ont pour objectif d’approfondir différents aspects fondamentaux ou techniques de la génétique. Toutefois, de multiples UE ou modules optionnels permettent également à nos étudiants soit d’approfondir leurs connaissances en génétique, soit d’ouvrir leurs champs de compétences vers d’autres domaines, leur offrant ainsi un parcours hautement personnalisé.
  • Une formation par la recherche : nous avons résolument orienté la formation à l’international depuis plusieurs années en développant des partenariats avec un grand nombre d’Universités et d’Instituts en Europe et Amérique du Nord principalement, et nous sommes probablement un des cursus les plus avancés dans le domaine des échanges internationaux en sciences de la vie en Europe. Nous proposons ainsi une formation par la recherche incluant 14 à 15 mois de stage pour le cursus complet du Magistère. Nous imposons des changements de lieux et de thématiques pour les stages L3, M1 et M2, afin que nos étudiants découvrent au moins 3 laboratoires et thématiques de recherche au cours de leur cursus.
    • Stages de L3 : d’une durée de 3 à 4 mois, majoritairement en Europe.
    • Stages de M1 : d’une durée de 5 mois, généralement aux Etats-Unis.
    • Stages de M2 : d’une durée moyenne de 6 mois, s’effectuant dans des laboratoires français, dans des équipes d’accueil de M2 (EAM) qui ont été sélectionnées par le comité de pilotage du master pour leur excellence et leur qualité d’encadrement. La localisation en France de ces EAM est conçue dans l’optique d’une continuité entre le M2 et le doctorat.

Compétences transversales

  • Capacités de raisonnement : Notre objectif est que nos étudiants acquièrent un raisonnement scientifique de qualité, une maîtrise de l’interprétation expérimentale et de la synthèse de données. Cette formation leur permet d’avoir les capacités à concevoir et à mener un projet de recherche en doctorat ou en milieu professionnel.
  • Professionnalisation : Dans les différents UE ou modules, l’aspect professionnalisant est prôné, via l’analyse d’articles scientifiques, les travaux de synthèse, les présentations orales, des visites d’instituts de recherche et leurs plateformes, l’écriture de projets sous la direction d’un scientifique, l’écriture de demandes de financement de projets, etc.... Une proportion importante de nos étudiants s’orientant vers l’entreprise, un module d’ouverture "Recherche et Développement en Entreprise" a été mis en place. Par ailleurs, les stages dans divers pays favorisent une meilleure connaissance des systèmes de recherche internationaux, et ils permettent à nos étudiants de développer leurs capacités d’adaptation, autant thématique que personnelle.
  • Apprentissage de l’anglais : l’apprentissage de l’anglais est essentiel en biologie. L’anglais est donc enseigné en L3 et M1 par des enseignants de l’UFR EILA ; plusieurs enseignements sont effectués en anglais en M1, et la quasi-totalité des enseignements est faite dans cette langue en M2. Enfin, les stages internationaux permettent une excellente maitrise de l’anglais en fin de cursus.
  • Informatique : Au travers des différents enseignements, les étudiants affinent leurs compétences informatiques en bureautique. Par ailleurs, plus de 20 % de la formation leur apporte des compétences en bio-informatique (recherche, traitement et analyse de données ou d’images, gestion de big-data, etc...).
  • Réseaux : Nous favorisons la création de réseaux, en ce qu’ils sont nécessaires à la vie en communauté, mais aussi aux contacts professionnels.
    • Réseaux professionnels : Par les stages, nos étudiants initient leur réseau de liens professionnels, essentiel pour le développement de leur carrière. Par ailleurs, un groupe (APE-MEG, sur Linkedin) a été mis en place par le Pr Joel Silber. Ce groupe inclut des anciens et actuels étudiants du Magistère Européen de Génétique, des dirigeants des industries du secteur biomédical, pharmaceutique, des biotechnologies, des enseignants et chercheurs intéressés de rester en relation avec le Magistère.
    • Réseaux associatifs : Nos étudiants ont créé une association (association BGA), très active, qui organise des week-ends d’intégration, des parrainages des nouveaux étudiants, des manifestations (comme les journées du Téléthon, une aide à l’organisation de la journée de remise des diplômes, et à celle des cérémonies des 25 ans, puis des 30 ans du Magistère). Ils ont créé leur site web, leurs groupes Linkedin et Facebook, ainsi que leur forum d’entraide.
    • Réseaux d’anciens du magistère : le groupe "Magistère de Génétique" sur Linkedin regroupe près de 600 étudiants actuels ou anciens du magistère. Ce groupe diffuse des informations sur la vie du magistère, des offres de postes ou de post-docs, des annonces de congrès, des liens vers des articles, etc. Il permet également aux étudiants de garder contact entre eux, et d’avoir un réseau de contacts professionnels.

 

Dernière modification, le 20 décembre 2016.

 

Tous les contenus de ce site sont © Copyright Magistère Européen de Génétique - Licence & Master de Génétique - 2012. Mentions légales.